Namaskar à vous !

Là, je suis dans ma chambre à Jaisalmer, avec vue sur le fort qui, malheureusement, n'est pas illuminé comme sur la photo du site de réservation.

Je voulais ajouter une remarque à propos de Varanasi et amender ce que j'ai dit à propos de la spiritualité de la ville. Elle est effectivement omniprésente sur les ghâts et autour des très nombreux temples, mais en dehors de ça c'est une grande ville indienne comme les autres et de par le contraste semble peut-être encore plus dure. Cela dit, j'ai passé un super moment dans mon guest house, et en partant Rahul (le patron), Joy (le cuistot) et Saymer (un des garçons de service) m'ont fait au revoir de la main jusqu'à ce que mon taxi tourne le coin.

J'ai donc prix mon vol pour Delhi avec Spicejet, la compagnie low cost indienne, et Goldy m'attendait à l'aéroport. Nous sommes allés manger un morceau, et comme il nous restait un peu de temps nous nous sommes arrêtés au National Rail Museum, avec plein de vieilles locos et de wagon-voyageurs de toute l'histoire du chemin de fer indien.Puis il m'a emmené jusqu'au quai de départ de mon train, et nous nous sommes fait nos adieux, pour de bon cette fois-ci.

J'ai galéré un peu pour trouver ma place, mais une âme charitable a bien voulu m'aider et j'étais bien contente d'être assise dans mon compartiment. Les gares indiennes sont bruyantes, sales et ça pue, certaines, dont celle de Old Delhi, plus que d'autres. Je n'ai pas osé sortir mon appareil, donc pas de photo...

J'ai fait la route avec la Famille indienne dans toute sa splendeur : les parents, les deux fils avec leurs épouses respectives et deux petits-enfants. Comme je suis quelqu'un de sympa, j'ai pris la couchette du haut pour que les petits puissent dormir en bas. Après ça, on a pas mal discuté. Eux descendaient à Jodhpur et moi, je suis invitée à habiter chez eux la prochaine fois que je vais à Delhi !

Le reste du voyage j'ai regardé par la fenêtre du train, j'ai retrouvé les paysages du Rajasthan que je connaissais, mais en plus aride encore. Autour des villages, les terres sont parfois irriguées et on voit en passsant des champs de blé et des lopins de terre cultivés. Partout ailleurs, il n'y a que des acacias, de plus en plus épars au fur et à mesure qu'on s'enfonce dans le désert.

P1050443

Il fait bien sûr chaud à Jaisalmer, encore que pas plus qu'ailleurs, mais il y a le vent qui souffle qui vous dessèche en moins de deux. Je bois beaucoup d'eau. J'ai fait un petit tour par la ville basse et le marché Gandhi Chowk jusqu'au pied du fort.

P1050473  Bon, j'aurais bien voulu vous mettre une autre photo, mais internet rame beaucoup. Je me rattraperai demain, depuis le hall de l'hôtel.

Demain, donc, visite du fort le matin, et l'après-midi excursion en voiture sur des sites dans les environs. Je vous raconterai tout ça.

A bientôt !